Go to content; Go to main menu; Go to languages.
Menu

Droits des parents quand un bébé meurt

Avoir l’opportunité de voir, tenir, et toucher leur bébé en tout temps avant ou après la mort.

Que des photos de leur bébé soient prises et rendues disponibles aux parents ou gardées en sécurité jusqu’à ce que les parents veuillent les voir.

Recevoir autant de souvenirs que possible : images d’échographie, enregistrements de battements de cœur, mèches de cheveux, empreintes des mains et des pieds, mesures de la taille et du poids, bracelet de naissance, etc.

Donner un nom à leur enfant et nouer des liens avec lui ou elle.

Observer des pratiques religieuses ou culturelles.

Etre ensemble durant l’hospitalisation autant que possible.

Avoir du temps seuls avec le bébé, laissant la place aux besoins individuels.

Demander ou refuser une autopsie.

Avoir une information présentée en des termes compréhensibles aux parents concernant l’état de leur bébé et la cause de sa mort, y compris l’autopsie et les rapports pathologiques et médicaux.

Planifier un rituel, un enterrement ou une crémation en accord avec la loi locale et avec leur croyances personnelles, religieuses ou culturelles.

Recevoir l’information et le soutien sur les aides pour le processus de guérison : groupes de soutien, conseils, lecture et lettres de nouvelles…

 

 

Droits du bébé

Etre reconnu en tant que personne qui est née et décédée

Recevoir un nom

Etre vu, touché et aidé par la famille

Avoir une reconnaissance en fin de vie

Reposer avec dignité

 

Source : SHARE Atlanta

Dernière modification de cette page: 05.06.2008